Le syndrome de la spatule!

... D’accord, ce n’est peut-être pas un état pathologique classé au DSM, mais il en demeure qu’une folle quantité de nous en présentent les symptômes :

- Une accumulation d’ustensiles et d’outils de cuisine en double et en triple.

- Non pas seulement un, mais bien deux tiroirs ou plus qui logent le chaos. (Et ce, sans compter les crochets adhésifs derrière la porte du placard, le panneau aimanté affiché au mur de la cuisinière!)

- Une tendance au pêle-mêle et au désordre dans ce/ces tiroir(s), avec en prime, un ensemble d’objets hétéroclites qui accompagnent la collection, comme des élastiques, des attaches et des “clips”, des pics à brochettes… Et j’en passe!

- Symptôme suprême : le tiroir coince tellement il est bondé.

Assez, c’est assez! Voici quelques remèdes simples afin de mettre fin à l’épidémie :

1) C’est fantastique de bien s’équiper, mais est-ce nécessaire d’en posséder autant? Un item répondant à chaque besoin n’est-il pas suffisant? Certaines personnes multiplient chaque outil et le nombre d’ustensiles de cuisine peut facilement devenir incontrôlable. Conservez donc uniquement vos outils préférés ainsi que ceux les plus fréquemment utilisés. Éliminez également ceux qui sont endommagés ou inutiles.

2) Arrêtons de creuser dans nos tiroirs de cuisine pour trouver ce dont on a besoin dans l'enchevêtrement de fouets, d’économes et de spatules. Il est temps de faire le tri. Qu'ont en commun une cuillère à crème glacée et un presse-ail? Qu'en est-il du maillet à viande et des cuillères à mesurer? Eh bien, oui, ce sont des ustensiles de cuisine, mais encore? Comment les trier s’ils n’ont rien en commun? Une bonne façon de les classer est selon s’ils sont faits en métal, en plastique/silicone, ou en bois. En les divisant de cette façon, on se retrouve mieux. Certains préfèrent les organiser par type d’emploi : ceux qui coupent, ceux qui servent au service, ceux employés sur la cuisinière, etc. Développez votre propre façon de les trier, selon votre logique.

3) Trouvons le système de rangement qui nous convient. Si on possède suffisamment d’espace, on pourra employer plus d’un tiroir. Cependant, si l’espace est plus restreint, on pourra combiner, au besoin, avec un contenant déposé près de la cuisinière ou un système mural aimanté ou à suspendre.

4) Dans les tiroirs, on emploiera des diviseurs qui permettront de bien organiser l’ouvre-boîte, les couteaux, les ustensiles de services et autres outils. Malheureusement, ces outils sont de toutes tailles et formes. Certains sont courts, d'autres longs, d’autres tranchants, d’autres de formes embêtantes. Pas étonnant que les organiser est un défi! Les diviser permettra de mieux les identifier.

5) Prenez l’habitude de laver à la main, et non pas au lave-vaisselle, les plus gros ustensiles. De cette façon, vous ne ressentirez pas le besoin d’en posseder plus d’un du même type et les retrouverez toujours à leur place.



Une place pour tout, et tout à sa place, comme le dit le proverbe!
Et vous? Comment rangez-vous vos ustensiles de cuisine?

Pour des conseils en rangement et en organisation, pour la cuisine ou toute pièce de la maison, contactez Marie-So.

Mais qu’est-ce que le syndrome de la spatule?  Selon Marie-SO, le syndrome de la spatules est une tendance à laisser remplir les tiroirs de la cuisine jusqu’à ce qu’ils débordent de spatules, de pinces et de louches…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

//]]>